Financer sa formation

En 2010, une nouvelle loi est venue modifier et enrichir les droits à la formation professionnelle.

Quel que soit votre statut, que vous soyez salarié en contrat à durée indéterminée (CDI), en contrat à durée déterminée (CDD), intérimaire ou demandeur d'emploi... vous pouvez accéder (sous certaines conditions) à des financements. 
Depuis la loi sur la formation professionnelle (décembre 2009), que l'on soit salarié ou non, différentes possibilités existent pour suivre une formation à l'ING.
Voici les principaux dispositifs dont vous pouvez bénéficier, en fonction de votre situation.

Vous êtes en CDI ou CDD, vous pouvez :

  • effectuer un bilan de compétences
  • suivre une formation grâce au plan de formation de l'entreprise
  • bénéficier du droit individuel à la formation (DIF) ou d'un congé individuel de formation (CIF)
  • obtenir un contrat de professionnalisation
  • vous former dans le cadre d'une période de professionnalisation
  • effectuer une validation des acquis de l'expérience (VAE)


Vous êtes intérimaire, vous pouvez :

  • effectuer un bilan de compétences
  • bénéficier du droit individuel à la formation (DIF) ou d'un congé individuel de formation (CIF)
  • obtenir un contrat de professionnalisation
  • effectuer une validation des acquis de l'expérience (VAE) ou profiter de dispositifs spécifiques
 
Vous êtes demandeur d'emploi, vous pouvez :
      • bénéficier du droit individuel à la formation (DIF)
      • faire un bilan de compétences approfondi
      • obtenir un contrat de professionnalisation
      • effectuer une validation des acquis de l'expérience (VAE)
      • obtenir une formation spécifique
      • demander un congé individuel de formation (CIF), si vous terminez un CDD
 

Vous êtes dans une autre situation : chef d'entreprise, gérant d'entreprise, en nom propre, affilié à la CCI ou à la Chambre des Métiers, vous avez également des droits spécifiques dans le cadre des aides à la formation.